< Retour

Collaboration : clé de la lutte contre le vol

16 mars 2018

Insights

Le vol d'outils sur les chantiers et dans les véhicules utilitaires existe depuis longtemps, mais il a atteint des proportions préoccupantes. En France, les estimations indiquent que le vol de matériaux représente plus de 1% de l’activité du secteur. Ce phénomène ne pourra être vaincu que grâce aux efforts combinés des autorités, des acteurs de la profession et du marché, qu'il s'agisse d'éducation, de la pression des pairs, de technologie ou de sanctions plus sévères.Tool theft graphic

Le vol de matériel de chantier : une répression insuffisante

Aujourd’hui, même si les peines maximales pour ce genre de délit sont dissuasives, la durée effective relève de l’appréciation du juge, qui tiendra compte des circonstances de l'infraction, de toute circonstance atténuante ou aggravante et du préjudice financier. Beaucoup de voleurs choisissent cependant de tenter leur chance et des sanctions plus sévères à elles seules ne suffiront pas à les en dissuader. Comme on l’a vu avec la lutte contre la conduite en état d'ivresse, il a fallu une génération entière pour que la combinaison de sanctions plus sévères, de l'éducation, de la pression des pairs et de la technologie fassent avancer les choses.

Lorsqu’un vol est commis, le système judiciaire fait ce qu’il peut, mais les possibilités d'enquête sont souvent limitées et infructueuses. Même lorsque des outils volés sont retrouvés, ils ne peuvent souvent pas être retournés à leurs propriétaires parce que, dans la plupart des cas, ils ne portent aucune marque d'identification individuelle. De plus, dans les rares cas où l'assurance paie le montant total des réparations et des outils de remplacement, le délai de remboursement peut être très long et mettre les entreprises du bâtiment en difficulté.

Des outils conçus pour prévenir le vol

Le rôle des industriels est de rendre les outils plus difficiles à voler et les outils volés plus difficiles à revendre. Certains fabricants de véhicules utilitaires, par exemple, prennent en compte les problèmes d’effraction et de vol à un stade précoce du développement de leurs véhicules afin de les rendre moins vulnérables. 

Les fabricants d'outils, eux, travaillent sur la traçabilité de leurs produits, mais l'intégration des différentes marques demeure cependant essentielle et l'efficacité de la solution, en tant que prévention et pour la récupération, demeure limitée. 

Le nec plus ultra en matière de traçabilité des outils est sans doute la puce GPS avec la possibilité de capter un signal de n'importe où, contrairement aux systèmes de détection Bluetooth existants, qui sont plutôt utiles dans le cas d’un outil égaré sur un chantier. 

Ranger ses outils hors de vue et verrouillés dans un coffre sécurisé dans un fourgon muni d’une alarme et garé dans un endroit fermé ou bien éclairé, demeure toutefois le moyen de prévention le plus efficace. Même si ce n’est malheureusement pas toujours possible.

Les plateformes de petites annonces : idéales pour vendre des outils volés

Les outils une fois volés doivent être rapidement revendus pour diminuer les chances de se faire prendre. Beaucoup de voleurs et receleurs utilisent des plateformes de petites annonces pour vendre les outils à un prix réduit. 
 
Les sites de petites annonces ont besoin de mettre en place des systèmes d’identification plus efficaces et doivent collaborer plus étroitement avec la police afin de repérer les trop bonnes affaires et rendre les transactions d’objets volés plus difficiles. 

Ce n’est que par la collaboration, par l'éducation et l'encouragement des professionnels du secteur à prendre soin les uns des autres, que l’on sortira de ce cercle vicieux.